Un peu de rien.

Poésie, Désir. Plaisir.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » - Lavoisier.

Mr Mojo Risin.

Good luck.

Au fond du placard

L’attente a fait de moi une femme méchante

J’ai pris un verre et dure je suis devenue

Il n’y a plus rien qui me paraît doux autour

Ni des compliments, ni l’amour chaque jour

 .

La nuit m’avale complètement, sans attendre

Elle m’enlace dans ses bras et reste tendre

Je suis devenue un monstre de sang et de chair

 le soir je bois comme une bête pour me taire

 .

L’attente a fait de moi une femme amère

Je ne voyais que ce qu’il ne devait pas me plaire

Elle est plus douce l’obscurité après la lumière

Dans ce gouffre l’obscurité a rongé mon être

 .

Partout, une attente, dans mes veines, dans les tiennes

La mort de l’attente, l’impatience et la peine

Partout dans ton âme, un cri de douleur

Je t’attends encore dans la peur,

Je verrais à la bonne heure

Si c’est le bonheur

Le poids coule (première ébauche)

J’suis abasourdie

Par la lourde pluie

qui se précipite

sur mon avenir

 .

Yeux entrouverts

Le geai vole bas

Cils mouillés

Le bleu n’est pas

Tête levée vers le passé

 .

Un chant métallique

Sur mes lèvres qui rient

Le jaune est beau

Il monte trop haut

On ne voit pas

 .

Le sol

Lève-toi

Le soleil

Qu’on ne voit pas

“- Retournez étudier!
- On est dans rue pour ça l’cave!”

—   Entendu d’une terrasse (via entendudansunemanif)

“You said I’m stubborn and I never give in
I think you’re stubborn ‘cept you’re always softening
You say I’m selfish, I agree with you on that
I think you’re giving out in way too much in fact
I say we’ve only known each other one year
You say I’ve known you longer my dear
You like to be so close, I like to be alone
I like to sit on chairs and you prefer the floor
Walking with each other, think we’ll never match at all, but we do
But we do, but we do, but we do”

—   Adele (via les-yeux-dans-le-ciel)
Ou celui de vos enfants… (x

Ou celui de vos enfants… (x

(Source : mygiftismycurse, via nicovodka)

LOST IN THE FRAY: Il n’y a pas de plus beau compliment que l’on puisse me faire que de...

liftmyworldoffme:

Il n’y a pas de plus beau compliment que l’on puisse me faire que de me dire: ” Tu devrais te lancer en politique, toi!”

J’ai fait un cours 101 (rapido-presto) à propos de Québécor et de Pierre-Carl Péladeau, à mes grands-parents. En espérant qu’ils “troquent” leur fameux “Journal de Montréal”…

Il y a ces choses dans la vie qu’on ne comprend pas et qu’on ne comprendra jamais.

Manifestation

Le temps vole, volage

Tic tac condensé dans une boîte

Toc concentré dans une tête

Et le bruit rouge partout

Embête

 .

Volage, vole, du cœur, encore

DU CORPS, ENCORE.

de l’âme doucement, bien.

Bon

 .

Chamboulement, dans les rues

Artères vivantes, bien. Bonnes.

Faim d’Extase,

ton bruit bouge partout

Bouillant dans mes veines

 .

On ne finit jamais ce qu’on entreprend.

Avec toi. Le temps est volage du cœur à l’avenir.

Vite, reprends l’artère ardente.

Et recommence. En Chœur.